Turlupineries du Sieur Fagotin

William_Merritt_Chase_Keying_up_0

Savez-vous ce qu’était un Fagotin à l’époque de Saint Louis ? Certains penseront qu’il s’agissait d’un fagot, genre brindilles de genêts que les bergères aux yeux tristes ramassaient en gardant leurs chèvres. D’autres, nantis d’un immense savoir, affirmeront qu’il s’agit là de l’habit d’un petit singe de foire cité par l’illustre moqueur Monsieur de La Fontaine. D’autres encore, d’un air méprisant, vous diront qu’un fagotin n’est rien d’autre qu’un petit fagot… Personnellement, petit veinard que je suis, je sais ! Un jour que je discutais avec le Guyr, je le traitais gentiment de moqueur dépravé. « Moi ? me répondit-il, que nenni mon cher Catelin, je ne suis qu’un fagotin, mais nullement un moqueur immoral. Lorsque je me moque, c’est toujours avec humour ». Lui demandant ce qu’il entendait par fagotin, il me répondit que c’était le bouffon du roi au XII ème siècle, le seul comique de l’époque qui pouvait se moquer avec un humour cynique des membres de la Cour royale, à ne pas confondre avec les turlupins du XVIII ème siècle, bouffons vulgaires et de mauvais goût.

Hier, lors d’une discussion avec une de mes relations, cette dernière me déclara qu’elle cherchait l’Amour. Ah ! l’Amour, l’Amour… lui répondis-je ! Voilà qui me rappelle un écrit du Guyr, une de ses « fagotines » à la sauce piquante écrite en 1995. Bonne lecture. Catelin.

 ♥

Effloraison

 Les âmes, qui veulent se trouver,
N’ont pour seule destinée
Que leur sournoise et indélicate peur,
Qui, somme toute, n’est qu’un leurre …

Elles vont de par-là, ou de par-ci,
En quête de quelque fortune
Que leurs pensées ont en turpitude,
Ce qui n’est que tromperie …

 Frétillement

 Au détour d’un passage, d’un coin de vie,
L’une se heurte parfois, ô ironie,
A l’autre, éperdue elle aussi dans sa peur,
Recroquevillée sur son malheur.

Hélas, ces cœurs, de bonne conscience,
Mais aussi de si vulnérable science,
N’ont en eux pour seule arme acérée
Que leur douce et ennuyeuse velléité.

Comme deux oiseaux effrayés
Par ses retrouvailles imprévues,
Ils s’égarent dans le dédale des rues,
Sans se retourner, ni se deviner.

Sentence

Au détour d’un coin de vie, d’un chemin,
Ne croyez pas toujours rencontrer Cupidon !
Songez, qu’avant d’être plein de compassion,
Ce charme n’était autre que ce farceur de Turlupin.

81781549_o

3 réflexions sur “Turlupineries du Sieur Fagotin

  1. Balades Dans La Nature

    Même au-delà du temps ce brave Guyr – ce Fagotin comme il dit – continue à nous titiller avec ses Turlupineries.
    Oh que j’aurai aimé le voir habillé de la sorte!!!!…….et pouffer de rire avec lui de ses bouffonneries…….. Ça réchaufferait pas ce temps frisquet.
    Amicalement

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s