Qui-qui n’en veut des sous ?

138763159-banque-centrale-piece-monnaie-euro-pile

Hier, sur le marché, je me suis fait apostrophé par un gamin qui me demandait un peu d’argent pour manger. Regardant le gosse, j’allais le rabrouer quand une histoire du Guyr me revint à l’esprit. Ceux qui lisait le Creux du Sac doivent s’en souvenir. Comment oublier ? Me souvenant de la générosité du Guyr, et de son esprit critique,  il me parut normal que j’aide ce gosse. Son histoire est triste, mais là n’est pas le sujet du jour. Aller, un petit coup de gueule à la mode Guyr, vous êtes preneur ? Bonne lecture. Catelin.

  • Bonjour M’sieur, vous n’auriez pas deux sous pour manger ?
  • Deux sous ? Pourquoi deux sous ? Qu’espères-tu manger avec deux sous ?
  • C’est que, M’sieur, ce n’est pas pour moi. Mais, s’il vous plaît, donnez-moi deux sous.
  • Dis donc, tu es têtu, toi ! Je te demande ce que tu peux manger avec deux sous, et tu me réponds que ce n’est pas pour toi. Alors, dis-moi ce que tu veux réellement faire avec mes deux sous. A condition que je te les donne, mes deux sous !
  • Je ne peux pas vous le dire. On m’a simplement dit « va chercher deux sous pour manger». J’ai cherché de partout, dans mes poches, dans la maison, même dans la poubelle ! Pas de sous. Alors, je me suis dit que dans la rue, peut-être que je les trouverai mes deux sous. Et puis, je vous ai vu avec votre beau manteau et votre joli chapeau. Alors, je me suis dit que vous, vous pourriez me les donner ces deux sous.
  • Bon, je veux bien te les donner tes deux sous, mais, je veux savoir à quoi ils vont servir.
  • Ben, je vous l’ai dit : à manger.
  • Bon d’accord, cela je l’avais compris. Mais manger quoi et pour qui ?
  • Manger quoi ? Je ne sais pas, moi. Qu’est-ce qu’on peut manger avec deux sous ? Vous le savez-vous ?
  • A vrai dire, pas grand chose. Peut-être un quignon de pain sec, et encore, ce n’est pas certain, la vie est devenue si chère.
  • Ben, vous voyez que mes deux sous vont servir à quelque chose. Au moins à acheter un quignon de pain rassis. Dites, M’sieur, vous me les donner mes deux sous ?
  • Tu es vraiment têtu. Et puis, d’abord, tu ne m’a pas dit pour qui c’était. Moi, je ne donne pas mes sous à n’importe qui.
  • Mais, ce n’est pas n’importe qui m’a demandé de les trouver, c’est pour ça que je vous demande deux sous. C’est vrai, ce n’est pas bien compliqué à comprendre. On m’a dit « va chercher deux sous pour manger». Comme je ne les ai pas, je vous ai demandé à vous. Mais, je peux demander à quelqu’un d’autre si ça vous gène.
  • Tiens donc ! Il ne manquerait plus que tu ailles demander à un autre ! Résumons-nous. Tu veux deux sous pour manger, sous que l’on t’a demandé d’aller chercher. Mais, tu ne peux pas me dire ce que l’on peut manger avec et pour qui ils sont ces deux sous. Tu es d’accord ?
  • Oui, bien sûr, c’est pourquoi il faut me les donner mes deux sous.
  • T’es drôle, toi. On te demande de faire quelque chose, et tu le fais sans réfléchir. Moi, à ta place, j’agirais autrement.
  • Mais, M’sieur, j’ai réfléchi. C’est pourquoi, je vous les demande mes deux sous.
  • Tu as réfléchi, toi ?
  • Oui, je me suis dit qu’un monsieur comme vous pourrait me les donner sans discuter, mes deux sous.
  • Et bien, tu vois, tu as mal réfléchi, parce que moi, je veux savoir le pourquoi et le comment avant de te les donner ces fameux deux sous !
  • Ben, M’sieur, c’est vous qui êtes drôle ! La réponse vous l’avez ! Je vous ai dit que ces deux sous, c’était pour manger et qu’on m’avait demandé d’aller les chercher. C’est pas difficile à comprendre, j’ai bien compris, moi qui suis un peu idiot !
  • Bon, je vais te les donner tes deux sous. Mais, tu m’emmènes vers la personne qui t’a demandé d’aller les chercher, pour que je puisse vérifier si tu ne me racontes pas d’histoire.
  • Ça, M’sieur, je peux pas.
  • Ah ? Et pourquoi, tu ne peux pas m’emmener vers cette personne ?
  • Ben, M’sieur, vous m’avez tellement posé des questions que j’ai oublié qui m’avait demandé d’aller chercher ces deux sous !
  • Ah ! Le sacripant ! Je me doutais bien que tu essayais de me voler deux sous ! Tiens, j’ai envie d’appeler la police ! Hein, qu’est-ce que tu dis de cela ! La police, elle va peut-être te rafraîchir la mémoire, qu’est-ce que tu en penses ?
  • La police ? C’est pas là où on peut manger gratis sans demander deux sous pour manger ? Alors, je veux bien.

2 réflexions sur “Qui-qui n’en veut des sous ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s