Les Saints Innocents

Il y a quelques années, petite conversation débile entre le Guyr et moi. Sans commentaire. Amicalement. Catelin Renarth.

  • Tiens, Fouch’ de Mor, tu sais quels saints dans la religion catho fête-t-on le 28 décembre ?
  • Franchement, aucune idée, lui répondais-je. Tu sais, moi, à part mes filtres de sorciers, le reste m’importe peu.
  • Tu devrais, qu’il me dit. Avec toute la bière que tu ingurgites tous les jours, tu devrais.
  • Dis toujours, je suis friand de savoir quelle bêtise tu vas encore me sortir.
  • Ce jour-là, mécréant, me rétorqua-t-il, nous fêtons les Saints Innocents.
  • A parce qu’il y a des innocents qui sont saints, et ils sont nombreux ?
  • Pour ta gouverne, me dit en souriant le Guyr, sache que le massacre des Saints Innocents est le nom donné à un épisode relaté dans l’Évangile selon Saint Matthieu, à savoir l’assassinat de tous les enfants de moins de deux ans dans la région de Bethléem, massacre ordonnée par Hérode après la naissance de Jésus.
  • Ah bon. C’est vieux ce truc-là, en quoi cela me concerne t-il ?
  • En rien, j’en conviens. Non, ce que je me demande, c’est pourquoi fête-t-on ces pauvres innocents le 28 décembre au lieu du2 janvier ? Le 2 janvier me paraît beaucoup plus adapté.
  • Extraordinaire, m’exclamai-je ! Toi, le Guyr, l’athée par excellence, voilà que tu t’intéresses aux fêtes religieuses ! Franchement, tu m’étonneras toujours !
  • Mon pauvre Catelin, me dit-il, tu n’as rien compris. Les Saints Innocents, je m’en contrefiche totalement. Ce qui m’interpelle, c’est que toi et tous tes bons amis, vous rejoigniez cette bande de tristes candides ; et que si cela vous arrive, on devrait fêter ça le 2 janvier, c’est tout !
  • Que me dis-tu là, tu deviens macabre mon vieux Guyr. Pourquoi devrai-je casser ma pipe prochainement ?
  • A cause du réveillon du 31 décembre. Tu vas encore picoler comme un trou, et en reprenant le volant, tu risques fort de rejoindre ces pauvres innocents, et là, mon ami, tu risques fort de t’ennuyer éternellement.
  • C’est vrai que vu sous cet angle, ça peut laisser à réfléchir, lui répondais-je. Mais, pourquoi le 2 janvier ?
  • Tu me vois en train de fêter ta mort avant la date anniversaire ? Non, le 2 janvier me paraît bien. Tiens, au fait, au lieu de boire de la bière, bois un bon whisky, ça t’aidera pour faire la fête quand tu seras là-bas.
  • Ah ? Et pourquoi un bon whisky plutôt que de la bière ?
  • C’est simple, si cela t’arrive, le croque-mitaine, lui te mettra en bière. Le whisky, lui t’aidera à sortir de cette putain de bière… Tiens, regarde ce truc, tu comprendras.

Eh ! Vous tous qui lisez ce pamphlet, pensez-y ! Passez de bonnes fêtes, chantez, bringuez, criez, dansez, mais surtout, n’oubliez pas de boire avec modération. Sinon, vous risquez prochainement de faire partie de ces joyeux candides !…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s